J'incarne le changement. Tellement de gros oppresseurs l'ont dit pour amadouer les foules, alors qu'ils avaient en eux la fixité glaciale de l'oppression. Moi c'est vraiment vrai, je l'incarne vraiment, c'est pour ça que j'ai pas mis de guillemets. On peut pas faire plus changeant que moi, je fonctionne par cycles, par périodes. Encore une fois je virevolte. Je crois que c'est la troisième fois qu'il est question de virevolter dans ce blog, c'est pour ça que je dis "encore une fois".

Quand pendant un entretien l'autorité me demande "pourquoi veux-tu faire ça ?", je ne sais que répondre. Bah oui parce que même si je veux faire ça, bah je ne sais plus pourquoi exactement, je l'ai su jadis mais depuis ça a changé, ce n'est plus pour les mêmes raisons que je veux le faire, car je ne suis plus le même, comment vous faites pour être toujours les mêmes, vous ? Désolé mais personne ne peut me décrire, pas même moi. Enfant sauvage power !

À part mon Amoureuse et le Punk, je ne suis jamais sûr de ce que j'aime, je change tout le temps d'avis vu que je change tout le temps de cerveau. Telle chose trouvée géniale devient le lendemain pénible, et vice-versa. Comment font les gens pour rester sûrs d'eux, pour avoir un dogme ? Comment font les professeurs ? Comment font les journalistes ? Je ne vous comprendrai jamais, on dirait que vous voulez trop être comme le monde : figé et par conséquent partial et injuste. Or je pense que c'est plus sain d'être comme la vie : sans cesse mouvante et par conséquent belle et intense.