Nan mais laissez-moi manger ma banane tout nu sur la plage !

22

Nan je ne veux plus jamais m'habiller, plutôt crever ! Plutôt crever que de me lever parce que vous me le demandez !

23

Nan je ne veux plus jamais travailler, plutôt crever ! Nan je n'irai plus jamais au supermarché, plutôt crever !

24

L'essentiel : être bien dans son corps, pouvoir s'y mouvoir à sa guise tellement que notre cerveau est lucide et par conséquent léger. L'insouciance virevoltante et révoltée, voilà le vrai combat politique et cérébral ! Plutôt crever que de ne pas finir ma banane !

La Banane : le nouveau tube/clip de Katerine !!!

Pour qu’il parvienne à la conscience de sa force, il faut que le prolétariat foule aux pieds les préjugés de la morale chrétienne, économique, libre penseuse ; il faut qu’il retourne à ses instincts naturels, qu’il proclame les Droits de la Paresse, mille et mille fois plus sacrés que les phtisiques Droits de l’Homme concoctés par les avocats métaphysiques de la révolution bourgeoise ; qu’il se contraigne à ne travailler que trois heures par jour, à fainéanter et bombancer le reste de la journée et de la nuit. Paul Lafargue

Je peux voir la liberté incarnée dans un animal qui traverse rapidement une clairière et entendre une voix qui chuchote : Vis simplement, prends ce que tu désires et n’aie pas peur des lois ! Mais qu’est-ce que ce bon conseil si ce n’est une consolation pour le fait que la liberté n’existe pas – et quelle impitoyable consolation pour celui qui s’avise que l’être humain doit mettre des millions d’années à devenir un lézard ! Stig Dagerman